Publications
© 2015 agnes dupre

 

Le Musée de la Pente est à l'initiatve de plusieurs publications aux Editions Musée de la Pente

 

  • En 2002 est publié 

                                        « Mémoires d’un combloran »  de Gérard Socquet. 

 

"Mémoire d'un Combloran" est un récit de souvenirs. Avec un regard tendre ou drôle, Gérard Socquet nous raconte avec son parler savoyard son passé à Combloux, village du pays du Mont-Blanc aujourd'hui connu par son clocher à double bulbe et son site face au Mont Blanc. L'auteur de ce live s'efforce de transmettre un patrimoine. La richesse de ses propos nous permet de voir l'évolution de la commune entre 1900 et 1950. "Mémoire d'un Combloran" est le regard serein d'un ancien feuilletant son album d'images, ce sont les souvenirs d'un homme qui consacre sa vie de sénior à faire revivre le passé combloran, il nous permet de na pas oublier que derrière cette station touristique il y a des hommes qui ont façonné un site authentique.

  • Ouvrage de 168 pages, vendu à plus 1500 exemplaires, il est aujourd'hui épuisé. 

 

  • En 2005 suit :

         « Combloux, l’école du chef-lieu, 1905-2005, cent ans d’histoires »

 

 

Réalisé, tout comme l’exposition, en collaboration avec les enseignants et enfants de l’école publique de Combloux et les anciens du village. (168 pages)

 

Ce livre nous invite dans le monde de l'enfance. Il raconte des histoires d'époques différentes, celles qu'on écrit à l'école de Combloux en 1930 avec une belle plume trempée dans l'encre violette et mises en valeur par l'imprimerie de monsieur l'instituteur, mais également celles de nos enfants d'aujourd'hui écrites au stylo-plume et tapées à l'ordinateur de la classe.

 

C'est l'histoire de plusieurs générations passées par la même école, l'école du chef-lieu de Combloux. Elle permet de nous faire revrivre la vie d'autrefois avec des yeux d'enfants et de mieux comprendre l'évolution des mentalités et des modes de vie. Ce livre est un formidable bain de jouvence qui nous replonge dans nos rêves d'écoliers et nous emmène sur les chemins de la vie.

 

  • En vente au Musée de la Pente durant les périodes d'ouverture, à l'Office de tourisme de Combloux ou au Point Presse le Postillon à Combloux.  
  • Prix 20 euros

 

  • 2008 / Catalogue de l'exposition

Villégiatures à Combloux

Le grand Hôtel PLM du Mont Blanc

 

 

 

La construction du Grand Hôtel du Mont Blanc à la veille de la 1ère Guerre mondiale signe l’entrée précoce du village dans l’aventure du tourisme.

D’abord édifié en 1912 par un richissime particulier suisse pour les saisons estivales, le Grand Hôtel du Mont-Blanc fut racheté en 1921 par la Compagnie de chemin de fer PLM (Paris Lyon Méditerranée) qui modernise et agrandit le bâtiment, quadruplant ainsi ses capacités d‘accueil.

 

L’hôtel deviendra une étape phare de la route des Alpes, attirant ainsi une clientèle de luxe et de personnalités du monde diplomatique, politique, sportif ou encore industriel.

 

Combloux découvre alors le tourisme sous sa forme la plus étourdissante, sa plus révolutionnaire facette : l'hôtellerie de luxe…

 

Ce catalogue de 32 pages reprend l'ensemble des signalétiques de l'exposition (les origines du tourisme, les débuts du grand Hôtel PLM, son fonctionnement, sa vie, les premières saisons d'hiver,etc) ainsi que de nombreuses illustrations dont les photographies inédites d'Albert SALMONA

 

  • En vente au Musée de la Pente durant les périodes d'ouverture ou à l'Office de tourisme de Combloux.                                                                                                       
  • Prix 6 euros

 

  • 2009 / Catalogue de l'exposition

 

Savoyards par Monts et par Vaux

Quand il fallait partir travailler ailleurs…

Migrations des Savoyards du Haut Faucigny à travers l’histoire

 

 

 

Dès le Moyen Age les Savoyards des villages de montagne du Faucigny, tout comme ceux de Tarentaise ou de Maurienne, se devaient de quitter leur pays pour gagner leur vie ailleurs.

La longueur des hivers, la faiblesse des rendements et l’irrégularité des récoltes obligeaient à une émigration saisonnière pendant la morte saison agricole. Vers la Toussaint, des groupes d’hommes et d’enfants partaient louer leur bras à Genève, Lyon, Turin mais aussi vers l’Allemagne et l’Autriche… La plupart étaient travailleurs saisonniers mais pour certains, les retours au pays finissaient par s’espacer, l’absence devenant temporaire puis définitive.

Gagne-deniers, portefaix, ramoneurs, peigneurs de chanvre… La pauvreté contraignait certains à accepter des tâches pénibles et mal payées.

A côté de cette émigration de misère se développera une émigration marchande caractéristique du Haut Faucigny.

Ce sont d’abord les artisans ambulants, chaudronniers, magnins ou ferblantiers qui vendent et entretiennent les ustensiles de cuisine et les outils.  Puis viennent les colporteurs merciers qui portent leur « balle » sur les chemins. Certains auront des réussites exceptionnelles formant ainsi une aristocratie marchande très riche. 

 

Après la Révolution, la France deviendra la principale destination de ces migrations. Paris, en plein essor industriel, comptera en 1860 40 000 Savoyards parmi lesquels une foule de domestiques, de frotteurs de parquets, de chauffeurs de taxi mais aussi de commissionnaires à la salle des ventes…  Ce sont les fameux « Cols rouges » de l’Hôtel Drouot, dont la légende raconte que Napoléon III aurait attribué aux savoyards le privilège d’y être commissionnaires…

 

Ce catalogue de 38 pages reprend l'ensemble des signalétiques de l'exposition (Les origines de l'émigration savoyarde aux 17ème et 18ème siècles, la diversité des négoces, les réussites exeptionnelles, les petits ramoneurs... L'émigration savoyarde au 19ème siècle, les petits métiers savoyards, l'Hôtel Drouot, les cols rouges, etc)

 

  • En vente au Musée de la Pente durant les périodes d'ouverture ou à l'Office de tourisme de Combloux.                                                                                                       
  • Prix 6 euros

 

  • 2011 / Catalogue de l'exposition

Des mots, des choses…des mondes

Regards croisés sur la grande vie paysanne en montagne

 

 

 

 

Photographies de Robin MARCK

Installations et recueil de paroles par Pascale VIOLLAND

 

A travers le regard croisé de deux artistes d’origine sallancharde, s’ouvre une nouvelle approche de la grande vie paysanne en montagne. Images, mémoires, paroles et créations entrent en résonance à travers l‘œil contemporain des deux artistes. Regards insolites et humanistes sur notre territoire.

Un catalogue d'une trentaine de pages illustrées par les photographies de Robin MARCK et les textes de récits de vie de Pascale VIOLLAND

  • En vente au Musée de la Pente durant les périodes d'ouverture ou à l'Office de tourisme de Combloux.                                                                                                       
  • Prix 6 euros

 

 

  • 2013 / Catalogue de l'exposition

« De la ferme traditionnelle au chalet de demain »

3 siècles d’architecture au Pays du Mont Blanc

 

 

 

Un receuil de différents professionnels architectes, constructeurs, charpentiers, guides du Patrimoine, professeurs sur l’architecture d’aujourd’hui, mais également celle de demain : De la ferme traditionnelle aux villas régionalistes, du « chalet du skieur » aux constructions avant-gardistes tel le refuge du Goûter ...

 

 

  • En vente au Musée de la Pente durant les périodes d'ouverture ou à l'Office de tourisme de Combloux.                                                                                                       
  • Prix 6 euros

 

  • 2011 / Livret Art et Patrimoine : La vie et la religion à Combloux

 

 

 

Le clocher de Combloux n'est pas seulement une empreinte dans le paysage du Mont-Blanc. Ce clocher, comme tous les clochers savoyards, symbolise également une vie religieuse prégnante.

Reprenant le chemin ouvert par l'abbé Rouge à la fin du XVIII siècle, Gérard Socquet-Juglard nous raconte avec humour cette vie quotidienne des comblorans... Christine Emonet et Maryse Perrin, guides du patrimoine des pays de Savoie, nous décrivent avec précision une riche architecture baroque et montrent que notre village marie fort bien art et patrimoine...

 

  • En vente au Musée de la Pente durant les périodes d'ouverture ou à l'Office de tourisme de Combloux et au Bar Presse Le Postillon.                                                                                                      
  • Prix 6 euros

 

 

  • 2012 / Histoires et légendes au pays du Mont-Blanc

 

 

C’est une mise en commun des compétences entre le Syndicat Mixte Pays du Mont-Blanc, les membres des Associations du patrimoine du territoire, Pascal Finjean et l’imprimerie Nouvelle de Sallanches qui a permis la publication d’Histoires et légendes au Pays du Mont-Blanc. Cet ouvrage regroupe trois contes par commune. Réécrites ou simplement compilées, ces histoires ont toutes pour point commun, d’être originaires de l’histoire orale du territoire. Aujourd’hui, elles vous sont proposées dans un ouvrage joliment mis en forme et illustre. Il aura fallu près de six années pour que ce beau projet voie le jour.

 

Territoire riche d’histoires et contes oraux, le Pays du Mont-Blanc ne disposait pas d’ouvrage compilant les récits ancestraux de ses communes. L’idée initiale est originaire du Musée Montagnard des Houches. Il souhaitait réaliser un petit fascicule sur les légendes des Houches mais le contenu était trop léger pour réaliser un ouvrage d’où l’élargissement à l’ensemble du PMB. Cette échelle était idéale car il y a une culture et une histoire partagées entre ces communes. De plus, les associations du patrimoine regroupées sous l’intitulé "Mont-Blanc Patrimoine" ne disposait pas de structure juridique pour pouvoir permettre à ce projet de se concrétiser. C’est pourquoi en 2009, ses membres se sont adressés au Syndicat Mixte Pays du Mont-Blanc pour qu’il assure le portage administratif, financier et technique du livre, via sa "Commission Culture et Patrimoine".

 

Le travail s’est organisé autour de différents "pôles" : la partie "gestion globale" comprenant le montage d’un budget, le lancement d’appels d’offres pour recruter un illustrateur et l’imprimeur, la supervision de l’impression, une avance des fonds, l’organisation de la promotion… par le Syndicat Mixte, la partie "rédaction" par "Mont-Blanc Patrimoine" (cf. encadré ci-dessous), la partie "illustration et mise en page" du document par un travail de collaboration de Pascal Finjean de la société Contrefish et de "Mont-Blanc Patrimoine", puis l’impression par l’Imprimerie Nouvelle.

 

Après trois années d’accompagnement et un budget de près de 25.000 € TTC, le Syndicat Mixte Pays du Mont-Blanc a ainsi pu lancer l’impression de 3.000 exemplaires.

 

Où se procurer Histoires et Légendes au Pays du Mont-Blanc ?

 

Deux versions ont été imprimées par le Syndicat Mixte Pays du Mont-Blanc : Une version classique avec une couverture "souple" et une version "luxe" avec une couverture "rigide". A choisir selon les usages… A découvrir au plus vite dans les mairies et Offices de tourisme des 14 communes du Pays du Mont-Blanc, auprès des associations du patrimoine mais aussi certaines librairies et points presse du territoire. Le Syndicat Mixte Pays du Mont-Blanc n’assure pas de vente directe.

 

Les associations de Mont-Blanc Patrimoine

 

Les associations membres de Mont-Blanc Patrimoine, qui ont collecté les légendes et histoires de chaque commune sont : Les Amis du Vieux Sallanches ; Cordon d’Hier Pour Demain ; Musée de la Pente (Combloux) ; Megève, Vie et Mémoire ; St-Gervais, Patrimoine Vivant ; En Coutère (M.J.C. St-Gervais) ; Mémoire, Histoire et Patrimoine des Contamines ; Dans l’temps (Les Houches) ; La Maison de Barberine (Vallorcine) ; Les Amis du Vieux Chamonix ; Servoz : Histoire et Traditions ; Centre de Recherche et d’Etude sur l’Histoire d’Assy (Passy) ; Culture, Histoire et Patrimoine de Passy.

 

Retour au haut de la page