Albert SALMONA
© 2015 agnes dupre

Albert Salmona (1898 – 1988)

 

 

Né à Istanbul en 1898, Albert SALMONA arrive en France en 1920. Il s’installe à Paris où il exerce le métier de courtier en diamants pendant quelques années. La tuberculose, maladie insoignable à l’époque va changer radicalement son destin.

Le seul remède connu est l’air pur de la montagne. Il part en Suisse à Leysin où il restera 2 ou 3 ans avant de s’installer dans la région du Mt Blanc, à St Gervais tout d’abord puis définitivement à Combloux.

Il y ouvre une petite échoppe à l’emplacement de l’actuelle boulangerie de Basseville où il vend de la laine de Megève et de la mercerie. La construction du « Clos LACHENAL » lui donne l’occasion de s’agrandir et de se rapprocher de  l’hôtel PLM où se concentre l’essentiel de sa clientèle.

Passionné de photographie, il achète un appareil à plaques et son trépied en bois, un agrandisseur, le matériel de développement et se déclare photographe.

C’est avec cet appareil, qui aujourd’hui semble sorti des livres d’histoire ou d’un film muet qu’il suivra les moindres faits et gestes d’une clientèle aisée qui occupe son temps à faire la fête et s’essaie avec ravissement aux joies des premiers sports d’hiver.

 

Les clichés qui vous sont présentés datent à peu près tous de cette période insouciante et débridée des années 1927 à 1935.

 

Marié en 1939 à une parisienne, Albert SALMONA restera fidèle à Combloux qui le lui rendra bien en lui offrant sa protection pendant les années noires.

 

Après la guerre, le PLM définitivement fermé, il relancera son magasin qu’il tiendra ouvert 7 jours sur 7 et 12 mois par an jusqu’en 1968.

Avec le développement du tourisme et de l’immobilier, il ouvrira la première agence immobilière de Combloux et participera à la vente du PLM rebaptisé « La Résidence »  après sa transformation en appartements.

 

Amoureux de Combloux, toujours passionné de photographie, il troquera son vieil appareil à plaques pour un moderne 24x36 ZEISS dont il était très fier.

Il fixera sur la pellicule des milliers de photos qui resteront comme une part de la mémoire du village et de ses habitants.

 

Décédé en 1988 à 90 ans, il n’a jamais cessé de remercier Combloux de lui avoir offert cette longévité inespérée.

 

Daniel SALMONA

Albert SALMONA

 

Retour à la page exposition 2008